Autocars Paris-aéroport de Beauvais : deux nouveaux avis sont publiés

Actualité publiée le 3 mai 2017

Deux nouveaux avis relatifs à deux demandes d’interdiction de liaison par autocar entre Paris et l’aéroport de Beauvais-Tillé ont été publiés le 3 mai 2017 sur le site internet de l’Arafer (après protection des informations d’ordre commercial) :

  • le premier avis porte sur un projet de liaison déclarée par FlixBus entre le château de Vincennes (Paris 12e) et l’aéroport de Beauvais : l’Arafer n’a pas fait droit à la demande d’interdiction de la liaison dont l’avait saisie le Syndicat mixte de l’aéroport de Beauvais-Tillé (SMABT).

L’avis est défavorable au motif que la distance entre le point de départ de la navette autocar existante et conventionnée par le SMABT, et le point de départ de la liaison envisagée par FlixBus, est supérieure à 10 km en ligne droite : l’Arafer estime par conséquent que cette liaison envisagée par Flixbus n’est pas une liaison similaire à celle du SMABT et qu’elle échappe ainsi à toute possibilité d’interdiction.

  • le deuxième avis porte sur un projet de liaison déclarée par Starshipper entre Paris porte-Maillot et l’aéroport de Beauvais : l’Arafer formule cette fois un avis favorable à la demande d’interdiction du SMABT. Il s’agit d’une liaison similaire à celle de la navette routière existante conventionnée (même point de départ). Il apparaît, après analyse, que l’exploitation de cette ligne entraînerait un risque d’atteinte substantielle à l’équilibre économique du contrat de concession qu’il a conclu en 2008, avant la libéralisation du transport interurbain par autocar, et qui englobe l’exploitation de l’aéroport et la desserte routière entre Paris et l’aéroport.

Pour rappel, l’Arafer n’a pas compétence pour se prononcer sur la régularité de ce contrat et, en particulier, sur la validité de la compensation des pertes d’exploitation de l’aéroport par les bénéfices tirés de l’exploitation de la ligne par autocar.

consulter les avis publiés le 3 mai 2017