Avec la nomination de Cécile George, le collège de l’Arafer est au complet

Arafer
Actualité publiée le 5 janvier 2017
Cécile George a été nommée fin décembre 2016 par le gouvernement au collège de l'Arafer. © V. Pancol

Cécile George, membre du collège de l’Arafer. © V. Pancol

Cécile George, ingénieure des mines, anciennement directrice de l’accès aux réseaux électriques à la Commission de régulation de l’énergie (Cre), devient membre du collège de l’Arafer, sur nomination du gouvernement (JO du 24 déc)

Elle succède à Jean-François Bénard dont le mandat s’était achevé en juillet 2016.

Née en 1976, diplômée de l’Ecole nationale des Mines de Paris, Cécile George a notamment été chef de la division développement industriel à la Direction de l’industrie recherche et environnement (Drire) Bourgogne, chargée de mission auprès du préfet de région pour les affaires économiques de 2001 à 2004, puis chef du département économie et tarification à la direction de l’accès aux réseaux électriques de la Cre, de 2004 à 2006. Elle est membre, depuis 2016, du groupe de travail de la Commission européenne  sur les interconnexions électriques.

Nommée en janvier 2007 directrice adjointe de l’accès aux réseaux électriques de la Cre, elle dirigeait depuis octobre 2007 l’accès aux réseaux électriques du régulateur de l’énergie.

Le collège de l’Arafer est composé de sept membres, dont deux membres permanents : Bernard Roman, nommé à la présidence de l’Autorité en août 2016 par le chef de l’Etat, et Anne Yvrande-Billon, vice-présidente, nommée en 2014 par le président de l’Assemblée nationale. Un deuxième vice-président rejoindra l’Arafer en 2018, sur nomination du président du Sénat.

college-arafer-janvier-2017

Le collège de l’Autorité au complet : Bernard Roman, président (2ème en partant de la gauche), Anne Yvrande-Billon, vice-présidente (à sa droite), Michel Savy (debout à gauche) Yann Pétel (debout à droite), Anne Bolliet (assise à gauche), Marie Picard (assise au centre), Cécile George (assise à droite). © V. Pancol