2017-2020 : les régulateurs ferroviaires européens se donnent une stratégie à 3 ans

Actualité publiée le 22 mai 2017
Les régulateurs ferroviaires européens de l'IRG-Rail réunis à Paris, le 12 mai par Anne Yvrande Billon, vice-présidente de l'Arafer (au 2e plan à droite), et présidente de l'IRG-Rail en 2017. © G.Rolle-REA

L’Europe du rail s’apprête à prendre un tournant important à partir de 2019 avec l’achèvement de la libéralisation des marchés domestiques de transport de voyageurs. Les 29 régulateurs ferroviaires membres de l’IRG-Rail ont décidé d’inscrire leur action dans ce calendrier en votant une stratégie commune pour les trois prochaines années.

Réuni en séance plénière le 12 mai à Paris (photo), le groupe des 29 présidé cette année par Anne Yvrande-Billon, vice-présidente de l’Arafer, a adopté son document stratégique pour la période 2017-2020.

Il dessine les contours des enjeux auxquels sera confronté le marché ferroviaire unique européen qui permettra une circulation plus facile des biens et des personnes, et expose comment les régulateurs entendent aider les acteurs du secteur à relever ces défis.

Le marché ferroviaire unique est un objectif partagé par tous, mais il existe encore de nombreux obstacles physiques, juridiques ou commerciaux que les régulateurs veulent lever définitivement. C’est l’enjeu d’une meilleure application des normes européennes et nationales.

L’adoption d’une stratégie ambitieuse est à l’image de la volonté des régulateurs européens de donner aux entreprises du secteur ferroviaire les règles et outils leur permettant de devenir plus compétitives et plus innovantes.

consulter le document stratégique 2017-2020 (en anglais)