Bernard Roman officiellement nommé président de l’Arafer

Paris, 2 août 2016 – Le chef de l’Etat a nommé Bernard Roman à la présidence de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) par un décret du 2 août 2016 publié au Journal officiel du 3 août. Sa candidature proposée par l’Elysée avait été validée le 20 juillet par le Parlement. Il s’agit d’un mandat de six ans, non renouvelable et non révocable.

Bernard Roman succède à Pierre Cardo qui occupait cette fonction depuis 2010. Il avait été nommé premier président de l’Autorité devenue Arafer en 2016, suite à l’extension des missions du régulateur ferroviaire aux secteurs routier et autoroutier.

Né en 1952 à Lille, licencié en lettres, titulaire d’un diplôme d’études approfondies en histoire contemporaine (sciences politiques), Bernard Roman a été chef de cabinet de Pierre Mauroy à la mairie de Lille de 1979 à 1982 puis chargé de mission à son cabinet à Matignon jusqu’en 1983, avant d’être directeur général adjoint des services départementaux du Nord jusqu’au début 1986.

Adjoint au maire de Lille et vice-président de la Communauté urbaine de 1983 à 2004, il a été conseiller régional (PS) du Nord-Pas-de-Calais de 1986 à 1989 et de 2004 à 2015. Et premier vice-président du conseil régional Nord-Pas-de-Calais de 2004 à 2015. Il fut conseiller général du Nord de 1988 à 1997.

Bernard Roman est député du Nord depuis 1997, vice-président du groupe socialiste. Il a siégé 19 ans à la Commission des lois qu’il a présidée de 2000 à 2002, il est questeur de l’Assemblée nationale depuis 2012.

Bernard Roman a démissionné de son mandat électif le 21 juillet 2016 pour prendre ses fonctions à la présidence de l’Arafer.

Bernard Roman :

« Je mesure que ma nouvelle mission à la présidence de l’Arafer est essentielle pour l’avenir des modes de transport dans notre pays. J’ai tout à apprendre, cela sera un travail passionnant et comme l’écrivait Virgile, « On se lasse de tout, excepté d’apprendre ».

« Pierre Cardo a mis sur pied avec ténacité une Autorité dotée d’experts performants dans les domaines du transport, de l’analyse économique, juridique et financière. Il a affirmé et renforcé l’indépendance de l’Arafer face aux opérateurs mais aussi face à l’Etat. L’indépendance est le cœur et la force de l’Arafer. C’est dans ses pas que je veux inscrire mon action à sa présidence et non en rupture avec ce formidable travail réalisé depuis sa création, il y a six ans. Je mesure l’importance stratégique et les enjeux que cela représente tant au niveau national qu’européen ».

Contact : Nathalie Arensonas, communication et relations presse
T. 01 58 01 01 20 M. 06 72 03 31 27
nathalie.arensonas@arafer.fr
twitter : arafer_officiel