Le deuxième collège de l’Araf

Groupe-College2012

 


PierreCardoPierre Cardo

Le président de l’Araf Pierre Cardo, a été nommé par un décret du président de la République du 20 juillet 2010. Son mandat s’achève en juillet 2016.

Né en 1949, il a débuté sa carrière comme cadre en gestion des ressources humaines des groupes BSN et PSA. Il est élu maire de Chanteloup-les-Vignes de 1983 à 2009. Conseiller général des Yvelines de 1985 à 2001, il est vice-président de l’assemblée départementale à partir de 1989. Il est député des Yvelines de 1993 à 2010 et a présidé la communauté d’agglomération des 2 rives de Seine de 2009 à 2012.Impliqué dans les questions d’exclusion, d’insertion, de politique de la ville et de sécurité, il a été vice-président de l’association « Villes et banlieues » ; il a été membre du Conseil national des villes, membre du Haut conseil à l’intégration et membre du conseil national de lutte contre les exclusions. Il est l’auteur de plusieurs rapports, en particulier sur les violences collectives et sur la lutte contre l’exclusion et la pauvreté. Il est également l’auteur d’un rapport sur le démantèlement des navires en fin de vie et de plusieurs ouvrages sur son expérience d’élu.


jeanfrancois-benardJean-François Bénard

nommé par le gouvernement en remplacement de Claude Martinand pour quatre ans, jusqu’en 2016.

Né en 1943, ancien élève de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole nationale d’administration, Jean-François Bénard a rejoint la Cour des comptes à sa sortie de l’ENA.

Il est secrétaire général du Conseil des impôts de 1973 à 1977, avant d’occuper diverses fonctions au sein de la direction générale des impôts au ministère de l’économie et des finances de 1977 à 1985. Il est directeur administratif et financier de la Société nationale industrielle aérospatiale (SNIAS) de 1985 à 1987

Il rejoint alors la SNCF où il est successivement directeur général adjoint chargé des finances et du contrôle de gestion de 1987 à 1990, directeur général adjoint chargé de l’économie et des finances de 1990 à 1992 et directeur général de 1992 à 1996.

Il réintègre la Cour des comptes en 1996 et est président du conseil économique du médicament de 1997 à 1999.

Nommé directeur général de RFF en 2000, il rejoint à nouveau la Cour des comptes en 2002. Il y préside la 7ème chambre de 2004 à 2005, avant d’être nommé procureur général de la Cour des comptes de 2005 à 2012.


anne-bollietAnne Bolliet

désignée par le président du Sénat en remplacement de Jacques Bernot pour un mandat de six ans, jusqu’en 2018.

Agrégée d’histoire, Anne Bolliet débute sa carrière en 1985 au ministère des finances, au service de l’Inspection générale des finances (IGF) puis à la direction générale des impôts (chef du bureau CF1 – politique générale du contrôle fiscal).

En juin 1997, elle est nommée directeur adjoint du cabinet du ministre des transports, de l’équipement et du logement, puis nommée en novembre 2001 directrice générale du Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif), alors établissement public de l’Etat organisant les transports publics en Ile-de-France. De retour à l’Inspection Générale des Finances en 2003, elle participe ou conduit de nombreuses missions sur des politiques publiques (départements et collectivités d’outre-mer, logement, infrastructures et réseaux de transport) ou encore en matière de fiscalité ; elle était membre du conseil des prélèvements obligatoires jusqu’en mai 2012.

Anne Bolliet est également administrateur des Voies navigables de France (VNF), et de la Société française du tunnel routier du Fréjus (SFTRF), et administrateur provisoire du Fonds pour le développement d’une politique intermodale des transports dans le massif alpin (le « Pôle alpin »).


dominique-bureauDominique Bureau

désigné par le président de l’Assemblée nationale. Son mandat a pris fin en juillet 2014.

Né en 1956, diplômé de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole nationale des ponts et chaussées, Ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, Dominique Bureau est délégué général du conseil économique pour le développement durable au ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement. Il est également professeur à l’Ecole polytechnique et président du comité de pilotage de sa chaire de développement durable.

Il a effectué la plus grande partie de sa carrière jusqu’en 1997 à la direction de la prévision du ministère de l’économie, où il est notamment sous-directeur des Etudes Sectorielles à la Direction de la prévision de 1992 à 1997. De 1985 à 1986, il est conseiller au cabinet du ministre des transports et chargé de mission auprès du directeur du budget de 1988 à 1992.

En 1997, il rejoint le conseil d’analyse économique qu’il quittera en 2000 pour occuper les fonctions de directeur des études économiques et de l’évaluation environnementale au Ministère de l’écologie jusqu’en 2005, puis les fonctions de directeur des affaires économiques et internationales au ministère de l’équipement jusqu’en 2008.

Il est l’auteur de nombreux rapports et publications concernant notamment les réseaux de transport, d’énergie et de télécommunications et dans le domaine de l’environnement et du développement durable.


henri-lamotte-2012Henri Lamotte

désigné par le gouvernement. Son mandat a pris fin en juillet 2014.

Né en 1960, diplômé de l’IEP de Paris et de l’ENA, Henri Lamotte a fait l’essentiel de sa carrière au sein du ministère de l’économie à la direction de la prévision puis à la direction générale du trésor et de la politique économique. Il y a notamment été sous-directeur chargé des finances publiques (2001-2004), sous-directeur chargé des politiques sectorielles (2004-2006) et chef du service des politiques publiques (2006-2010). Il est actuellement chef de mission au Contrôle général économique et financier à la mission écologie et développement durable.

Il est également directeur d’études d’économie en année de préparation aux concours de l’ENA et maître de conférences en économie approfondie à l’IEP de Paris.

Il est l’auteur de nombreuses publications scientifiques, notamment en économie de l’environnement. Il est vice-président et rapporteur général de l’ICREI (International center for research on environmental issues) et membre de la Société d’économie politique et du Conseil économique pour le développement durable.


michel-savy

Michel Savy

désigné par le gouvernement en remplacement de Jean Puech pour un mandat de six ans, jusqu’en 2018.

Né en 1946 ingénieur de l’Ecole centrale de Paris, diplômé de l’Institut d’urbanisme de Paris, docteur ès sciences économiques, Michel Savy est professeur des universités.

Il est chargé de mission à la DATAR de 1979 à 1983, puis à la direction des affaires économiques, financières et administratives du ministère de l’équipement de 1983 à 1985.

Il est professeur à l’Ecole nationale des ponts et chaussées de 1985 à 2000 et — directeur de l’Ecole supérieure des transports de 1992 à 2000. Depuis 2000, il est professeur à l’université de Paris Est (université Paris-Est-Creteil et Ecole nationale des ponts et chaussées). Il enseigne également à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne de 1995 à 2008.

Il est directeur de l’Observatoire des politiques et des stratégies de transport en Europe et co-directeur du centre franco-chinois Ville & Territoire. Il préside également le conseil scientifique et technique du Service d’études sur les transports, les routes et leurs aménagements (SETRA).

Il est l’auteur de nombreuses publications relatives aux transports, à la logistique et à l’aménagement du territoire.


daniel-tardy

Daniel Tardy

désigné par le président du Conseil économique, social et environnemental. Daniel Tardy a démissionné de son mandat en octobre 2014, remplacé par Marie Picard en février 2015, jusqu’en juillet 2016 .

Né en 1934, diplômé de l’Ecole polytechnique et docteur es sciences, Daniel Tardy est actuellement président de la CICA (Confederation of international contractors’ association)

Il a débuté sa carrière comme Ingénieur du génie maritime de 1958 à 1964. Il a été professeur titulaire de la chaire de mécanique à la Faculté des sciences de Nantes de 1968 à 1975, directeur de l’Institut Universitaire de technologie de Nantes de 1967 à 1968 et de l’Ecole nationale supérieure de mécanique de Nantes (ENSM) de 1968 à 1971.

Il est président-directeur général de l’Entreprise des travaux publics de l’Ouest de 1971 à 1997 et de la Compagnie industrielle et financière d’entreprises depuis 1974.

Il préside le Conseil d’administration du Syndicat professionnel des entrepreneurs de travaux publics de France et de la Fédération nationale des travaux publics de 1998 à 2005 et la Fédération européenne de la construction de 2006 à 2008.

Il a été également membre du Conseil économique, social et environnemental de 1999 à 2010 et il en a présidé le groupe des entreprises privées de 2005 à 2010.