Indicateurs du transport de marchandises

En France, le transport de marchandises est largement dominé par le mode routier, loin devant le ferroviaire et le fluvial. La part modale du transport routier atteignait 85 % en 2014, contre 82,6% en 2008. Le transport ferroviaire représentait 9,3% du trafic de fret en 2014, en baisse d’un point sur la période 2008-2014. Les parts du fluvial et de l’oléoduc restent très faibles : respectivement 2,3% et 3,4% en 2014.

Trafic annuel en France métropolitaine (en tonnes-km)

Par mode de transport

 

TM-trafic-annuel-mode-transport

Avec 32,2 milliards de tonnes-km, le fret ferroviaire représente 9,3% du trafic de marchandises en France en 2015.

 

Source : SOeS

L’activité de transport de marchandises connait une baisse (-14,3% tous modes confondus entre 2008 et 2014). Le transport ferroviaire a été le plus impacté entre 2008 et 2010. Après deux nouvelles années de baisse en 2012 et 2013, le fret ferroviaire a légèrement progressé entre 2013 et 2014 (+ 0,6 %), mais reste 20% en deçà de son niveau de 2008.

Chiffres clés
-3,7%
Taux de croissance annuel moyen du fret ferroviaire entre 2008 et 2014
+0,6%
Taux de croissance du fret ferroviaire entre 2013 et 2014

+8%
Taux de croissance du transport combiné 2013-2014
Le fret se stabilise en 2014 grâce au transport combiné

 

  • Evolution du trafic annuel de marchandises par mode entre 2008 et 2014 (en tonnes-km)

TM-Evolution-trafic-annuel-marchandises-2008-2014

 

  • Structure du trafic (en % de tonnes-km)

TM-structure-trafic-annuel-France

 

Par destination

TM-trafic-annuel-France-par-destination

Définitions
Trafic de transit

Circulation sur le réseau ferroviaire national pour relier une origine et une destination se trouvant hors des frontières nationales

Trafic international

L’origine ou la destination se trouve à l’international

Trafic national

L’origine et la destination se trouvent sur le réseau national
Chiffres clés
Taux de croissance entre 2013 et 2014

-0,7%
pour le trafic national
-7,4%
pour le trafic de transit
+7,2%
pour le trafic international

 

Par entreprise ferroviaire

Repères
18
entreprises ferroviaires de marchandises en 2014,
dont 3 filiales de l’opérateur historique

Filiales de l’opérateur historique

  • Fret SNCF
  • VFLI
  • Captrain Italia SRL

Entreprises de maintenance ferroviaire proposant des services de fret ferroviaire

  • Colas Rail (entité du groupe Bouygues)
  • ETF (entité du groupe Vinci)
  • ETMF
  • Securail
  • TSO

Entreprises ferroviaires non liées à l’opérateur historique

  • CFL Cargo France (détenue à 66,67% par l’opérateur historique luxembourgeois CFL)
  • DB Schenker Rail Nederland (filiale de Deusche Bahn)
  • ECR (filiale de DB Schenker Rail)
  • Europorte Channel (groupe Eurotunnel)
  • Europorte France (groupe Eurotunnel)
  • Fer Alliance
  • OSR France (filiale de la SNCB)
  • Regiorail Languedoc-Roussillon (filiale d’Eurorail and railroad development corporation)
  • SNCB Logistics (opérateur historique belge)
  • TX Logistik (filiale de l’opérateur historique italien)

26,3%
de parts de marché (en tonnes-km) pour les entreprises non liées à l’opérateur historique : +60,7% entre 2010 et 2014
Source : enquêtes menées par l’Arafer auprès des entreprises ferroviaires

Comparaisons européennes

Le graphique ci-dessous compare l’évolution du trafic ferroviaire de marchandises dans 12 pays européens, entre 2010-2014. Le Royaume-Uni, la Hongrie, la France et l’Allemagne se démarquent avec une croissance positive du volume de marchandises transportées sur cette période  : +7,5% entre 2010 et 2014 en France.

 

  • Evolution du trafic ferroviaire de marchandises entre 2010 et 2014 (en tonnes-km)

TM-evolution-trafic-ferroviaire-marchandises-2010-2014

 

  • Parts de marché des entreprises ferroviaires en 2014 (en tonnes nettes kilomètres)

TM-parts-marches-entreprises-ferroviaires-2014

En France, les nouveaux entrants ont transporté 26% du volume de marchandises en 2014. En Europe, deux pays se distinguent : le Royaume-Uni et la Suède, avec une part de marché inférieure à 50% pour les entreprises ferroviaires historiques.