Comportements de mobilité des voyageurs en autocar

Les pratiques de mobilité de longue distance des voyageurs sur les lignes d’autocar libéralisées

Selon les nouvelles données publiées en janvier 2018, issues d’enquêtes de terrain menées par l’Arafer au deuxième trimestre 2017, 17% des utilisateurs des «autocars Macron» n’auraient pas voyagé en l’absence de ce nouveau mode de transport. Soit près d’un million de voyages supplémentaires en un an.

Le prix est le premier critère de choix, loin devant les horaires et le confort
Les moins de 25 ans représentent plus d’1 passager sur 5
avec le développement d’offres tarifaires plus attractives en 2017, le train est davantage perçu comme une alternative à l’autocar, ce qui est moins le cas de la voiture personnelle et du covoiturage.

Consulter les résultats complets de l’enquête 2017