Comportements de mobilité des voyageurs

Les pratiques de mobilité de longue-distance des voyageurs sur les lignes régulières d’autocar librement organisées

photo-zoom-enquete-observatoire-copieSelon les premières données publiques issues d’enquêtes de terrain menées par l’Arafer au deuxième semestre 2016, 17% des utilisateurs des «autocars Macron» n’auraient pas voyagé en l’absence de ce nouveau mode de transport libéralisé depuis l’été 2015. Soit environ 900 000 voyages supplémentaires en un an.

Plus de 40% des voyageurs en autocar se sont détournés de la  voiture, y compris du covoiturage.

37% ont préféré l’autocar au train (dont 24% au TGV), principalement pour des motifs financiers.