Comment le gouvernement prépare le nouveau plan de relance autoroutier

6 septembre 2016

L’exécutif entame la sélection parmi les dizaines de projets soumis par les concessionnaires. Le début des travaux, début 2017, semble hors de portée.

Le gouvernement et les concessionnaires autoroutiers mettent les bouchées doubles pour finaliser au plus vite le nouveau plan de relance annoncé fin juillet par François Hollande. Le PDG d’Eiffage a annoncé la semaine dernière que les sociétés concernées avaient d’ores et déjà bouclé la liste des projets de travaux pouvant potentiellement s’intégrer dans ce plan. Selon une source proche du dossier, les trois groupes autoroutiers (les français Vinci, Eiffage et Sanef, propriété de l’espagnol Abertis) ont chacun mis sur la table des dizaines de projets, d’un coût variant de quelques millions à plusieurs centaines, pour un total théorique largement supérieur à 10 milliards d’euros.