L'Arafer fixe les règles du jeu du transport par car

2 juillet 2015

Le futur gendarme du transport par autocar pourra mettre son veto à la création de certaines lignes.

L’Araf, le gendarme du ferroviaire, va devoir étendre plus tôt que prévu ses compétences au transport par autocar. Alors que cette évolution, prévue dans le projet de loi Macron, devait être effective six mois au plus tard après la promulgation de la loi, ce délai a finalement été abrégé par amendement et ramené à trois mois. Un nouveau signe de la hâte du gouvernement à voir s’ouvrir les nouvelles lignes de transport par car, l’un des volets les plus visibles du projet de loi.

➤ l’intégralité de l’article (accès libre)

Source : Les Echos